point_interrogation

Prochain événement

Événements pour les chercheurs d'emploi

Parcours action emploi

Cette démarche vous offre tout ce dont vous avez besoin pour décrocher un emploi satisfaisant, grâce à une recherche d’emploi efficace. En plus, elle s’effectue …
En savoir plus

Services

Analyse et rédaction de CV

Analyse et rédaction de CV

Rédaction de lettre de présentation

Rédaction de lettre de présentation

Préparation d’une entrevue de sélection

Préparation d’une entrevue de sélection

Articles reliés

point_interrogation
Préparer une entrevue d'embauche

11 questions discriminatoires en entrevue : comment s’en sortir la tête haute

Vous êtes en entrevue d’embauche et on vous pose une question qui vous rend mal à l’aise? Sachez que certaines questions sont interdites par la …
Lire l'article
homme-fond-blanc
Préparer une entrevue d'embauche

Les références professionnelles : à quoi ça sert et comment les donner?

Vous avez passé une entrevue d’embauche et votre candidature intéresse vraiment l’employeur? Il y a de fortes chances que la suite du processus soit la …
Lire l'article
Préparer une entrevue d'embauche

Comment rédiger une lettre de présentation? (Avec des exemples.)

Vous avez sûrement déjà entendu dire que les employeurs ne lisent pas les lettres de présentation. Ce n’est pas tout à fait faux. En effet, …
Lire l'article

11 questions discriminatoires en entrevue : comment s’en sortir la tête haute

Vous êtes en entrevue d’embauche et on vous pose une question qui vous rend mal à l’aise?

Sachez que certaines questions sont interdites par la loi. C’est pourquoi il est important que vous soyez en mesure de répondre avec dignité et confiance.

Sauf dans les cas où il existe une véritable exigence reliée à l’emploi, il est discriminatoire et contraire à la Charte des droits et libertés de la personne pour un employeur de refuser d’engager quelqu’un, de le congédier ou d’agir avec discrimination à son endroit pour les motifs suivants :

  • L’âge
  • L’origine nationale ou ethnique
  • La race
  • La couleur
  • La religion
  • L’orientation sexuelle, l’identité ou l’expression de genre
  • L’état matrimonial
  • La situation familiale
  • Les caractéristiques génétiques
  • Une incapacité physique ou mentale
  • Le sexe
  • Une condamnation suite à une déclaration sommaire de culpabilité non reliée à l’emploi

 

Si un employeur vous pose une question que la loi interdit et qu’il s’agit vraiment d’une entreprise pour laquelle vous voulez travailler, faites la preuve que vous possédez les qualités nécessaires à l’emploi, sans pour autant  compromettre vos droits. Il est toujours possible de faire une bonne impression sans avoir à révéler trop d’informations.

Voici des exemples de questions accompagnés de réponses à donner pour s’en sortir subtilement, sans perdre son sang-froid.

 

1) Avez-vous des enfants?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : si vous êtes disponible pour du temps supplémentaire et évaluer les potentielles absences pour rendez-vous des enfants.

Comment y répondre : « Si je comprends bien votre question, vous voulez savoir si je suis disponible? Je n’ai aucun problème de disponibilité. Je gère très bien mon temps et je suis une personne organisée. »

 

2) Avez-vous l’intention d’avoir des enfants?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir :  s’il doit prévoir un congé parental et donc reprendre le recrutement prochainement.

Comment y répondre : « Ma priorité est de mettre à profit mes compétences professionnelles. Ce n’est pas dans mes plans pour le moment. »

 

3) Êtes-vous locataire ou propriétaire?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : quelles sont vos responsabilités financières et quelle est la stabilité de votre situation.

Comment y répondre : « J’habite à proximité, je suis stable et je n’ai aucun problème de transport. »

 

4) Avez-vous des dettes?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : si vous avez des difficultés financières, ce qui pourrait signaler un risque de vol et de fraude.

Comment y répondre : « Je veux bien répondre à votre question, mais je ne comprends pas le lien entre ma situation financière et le poste. Pouvez-vous m’expliquer? J’ai des frais fixes : paiement d’auto ou prêts et bourses. Toutefois, je suis responsable et je m’acquitte de mes obligations financières. »

 

Soyez vigilant, car plusieurs employeurs demandent une enquête de crédit. Vous n’avez pas à fournir ces informations sans raison valable et sans autorisation. Par contre, si le poste convoité vous donne accès aux ressources financières de l’organisation, votre futur employeur pourrait être en droit de vous demander une enquête de crédit. La question est de savoir s’il s’agit d’une exigence professionnelle qui est justifiée.

 

5) Avez-vous des pratiques religieuses particulières?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : s’il doit prévoir un temps réservé à la pratique religieuse ou s’il va devoir vous accommoder en raison de votre religion.

Comment y répondre : « Je n’ai pas d’activités qui entrent en conflit avec les exigences de l’emploi. »

 

* Sachez que tout employeur doit au minimum tenter d’accommoder le travail en fonction de vos croyances. Évidemment, cela ne doit pas engendrer de contrainte excessive pour lui. Il est préférable d’avoir une discussion franche avec lui, suite à une proposition officielle d’embauche. 

 

6) Quelle est votre langue maternelle?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : il peut s’agir d’une simple question d’introduction, d’un indicateur de votre pays d’origine ou alors d’une façon de savoir si vous pouvez communiquer avec une clientèle spécifique.

Comment y répondre : « Quelles langues dois-je maîtriser pour le poste? » Vous pouvez finalement mentionner les langues que vous maîtrisez à l’oral et à l’écrit.

 

7) Êtes-vous originaire du Québec? / Vous êtes originaire de quel pays? / Depuis combien de temps êtes-vous ici? / Pourquoi avoir choisi le Québec?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : si vous avez le droit de travailler au Québec.

Comment y répondre : « Je suis habilité(e) à travailler au Canada, selon les normes en vigueur. J’ai choisi d’immigrer au Québec parce que… » Votre réponse doit démontrer que vous êtes ici pour rester et que vous êtes sérieusement motivé à travailler pour l’employeur. Il est inutile de vous étendre sur le sujet ou de dire quelque chose de négatif sur votre pays d’origine.

*Certains employeurs ont tendance à discriminer en fonction de l’origine des candidats. La plupart du temps, ces biais sont inconscients ou relèvent de la curiosité. 

 

8) Quel âge avez-vous?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : estimer la durée de votre engagement potentiel dans l’entreprise, votre expérience, le salaire que vous pourriez demander et votre disponibilité potentielle.

Comment y répondre : « J’ai ____ années d’expérience. Sachez que mon âge n’a pas d’impact sur ma capacité à effectuer le travail proposé. »

 

9) Quelle est votre orientation sexuelle?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : il peut y avoir de fausses croyances négatives ou positives selon votre orientation sexuelle. Dans tous les cas, vous n’avez pas à répondre à ce type de question, puisqu’il s’agit de préjugés variés et non pertinents.

Comment y répondre : « Ma vie privée n’interfère pas avec ma vie professionnelle et mes compétences n’ont pas de lien avec mon orientation sexuelle. »

 

10) Avez-vous le VIH? / Êtes-vous enceinte?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : connaître votre état de santé pour prévoir les congés de maladie, parentaux et les frais afférents à long terme. Il veut peut-être aussi savoir s’il devra reprendre le recrutement rapidement.

Comment y répondre : « Mon état de santé actuel me permet de m’acquitter des tâches qui me seront confiées. »

 

11) Avez-vous un casier judiciaire?

 

Ce que l’employeur veut peut-être savoir : si vous présentez un risque pour l’entreprise. Il cherche à se protéger contre le vol, la fraude ou toute autre action potentiellement néfaste.

Comment y répondre : vous devez être honnête avec l’employeur et le rassurer. Une fausse déclaration quant à un dossier criminel pourrait vous coûter votre emploi. Il est aussi important de préciser si vous avez obtenu le pardon quant à l’infraction.

* Sachez qu’un employeur ne peut refuser de vous embaucher si l’infraction commise n’a pas de lien avec le poste ou si vous avez obtenu le pardon. 

 

Quelques nuances importantes

 

Cet article énonce des situations générales dans lesquelles il peut y avoir discrimination dans un processus d’embauche.

Cependant, il est possible qu’un employeur vous pose une question qui apparaît discriminatoire, mais pour une raison tout à faire légitime. Prenons l’exemple où un employeur souhaite embaucher dans le contexte d’un programme d’accès à l’égalité d’emploi. Dans ce cas, il pourrait vous demander si vous appartenez à une clientèle particulière ou à une minorité visible. Cependant, il doit identifier clairement la raison pour laquelle il vous pose la question et cela devrait être spécifié dans le processus d’embauche.

Un employeur qui vous pose une question discriminatoire peut aussi l’avoir fait par erreur, pour briser la glace, par curiosité ou parce que la question est reliée à une exigence à l’emploi. Peu importe la situation, le choix vous revient quant à la façon d’y répondre.

Si vous êtes dans une situation où vous savez que l’employeur pourrait aborder un sujet plus délicat, aussi bien vous préparer à l’avance quant à la façon d’y répondre.

Un conseiller en emploi est la bonne personne pour vous appuyer dans cette préparation, n’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions!

 

Janie Morency

Conseillère en emploi et aux entreprises
Spécialiste en ressources humaines