Prochain événement

Événements pour les chercheurs d'emploi

Parcours action emploi

Cette démarche vous offre tout ce dont vous avez besoin pour décrocher un emploi satisfaisant, grâce à une recherche d’emploi efficace. En plus, elle s’effectue …
En savoir plus

Services

Analyse et rédaction de CV

Rédaction de CV

Rédaction de lettre de présentation

Rédaction de lettre de présentation

Préparation d’une entrevue de sélection

Préparation d’une entrevue de sélection

Articles reliés

main en coeur
Articles pour les chercheurs d'emploi

Quelles sont vos qualités? [Liste d’exemples]

Dans cet article, on vous explique comment répondre à ces questions et on vous donne une liste de qualités pour vous inspirer!
Lire l'article
point_interrogation
Préparer une entrevue d'embauche

11 questions discriminatoires en entrevue : comment s’en sortir la tête haute

Vous êtes en entrevue d’embauche et on vous pose une question qui vous rend mal à l’aise? Sachez que certaines questions sont interdites par la …
Lire l'article
homme-fond-blanc
Préparer une entrevue d'embauche

Les références professionnelles : à quoi ça sert et comment les donner?

Vous avez passé une entrevue d’embauche et votre candidature intéresse vraiment l’employeur? Il y a de fortes chances que la suite du processus soit la …
Lire l'article

Comment répondre aux questions fréquemment posées en entrevue [avec exemples]

Vous cherchez un emploi depuis quelques semaines. Vous avez rédigé une lettre de présentation personnalisée et avez ajusté votre CV en fonction du poste qui vous intéresse avant de postuler. Cette stratégie a porté fruit, car l’employeur vous convoque en entrevue quelques jours plus tard. L’étape suivante : la préparation pour l’entrevue d’embauche.

Voici nos astuces pour optimiser votre préparation et répondre de la bonne façon à 8 des questions les plus souvent posées par les employeurs.

9 questions fréquemment posées par les recruteurs

 

1) Parlez-moi de vous!

En vous posant cette question, l’employeur veut simplement vous connaître davantage. Il ne s’agit donc pas d’une occasion pour présenter un long monologue sur votre cheminement de vie.

Souvent posée en début d’entrevue, cette question sert à résumer vos expériences, formations, aptitudes professionnelles et connaissances spécifiques (logiciels, langues parlées et écrites, normes, etc.). Comme il n’est pas recommandé de répéter mot à mot votre CV, pour avoir de l’impact, votre réponse doit être concrète et exposer clairement les aspects de votre parcours professionnel qui sont reliés au poste.

Cette première réponse donnera le ton au reste de l’entrevue! Pour garder l’attention de vos interlocuteurs, condensez les éléments les plus pertinents! Si vous faites le test de vous chronométrer, vous devriez réussir à présenter le tout clairement et de façon structurée en 2 minutes ou moins.

« J’ai une solide expérience comme réceptionniste. Dans mes emplois antérieurs, j’ai eu à accueillir et diriger la clientèle, gérer des appels téléphoniques, transmettre des renseignements, fixer des rendez-vous, saisir des données, classer des documents et des dossiers. Je maîtrise les logiciels Word, Excel et Outlook. Dans mon dernier emploi, j’étais reconnue pour mon professionnalisme et ma courtoisie auprès de la clientèle. Pendant mon cheminement professionnel, j’ai pu développer mon sens de l’adaptation afin de bien gérer les imprévus, et de ce fait, bien servir la clientèle. La plupart des employeurs pour qui j’ai travaillé ont régulièrement noté que je faisais preuve d’organisation dans mes tâches, car j’établissais efficacement mes priorités. »

2) Parlez-moi d’un défaut

L’employeur veut identifier des obstacles que vous pourriez rencontrer dans le cadre de vos nouvelles fonctions. Peu importe le défaut ou la faiblesse que vous présentez, n’oubliez pas d’ajouter des exemples.

Par exemple, si vous êtes une personne qui a de la difficulté à établir vos propres limites et à dire non, l’employeur pourrait penser que vous risquez de vous sentir dépassé par votre charge de travail. C’est pourquoi il est important d’ajouter les stratégies que vous mettez en place pour remédier à cette faiblesse.

Humanisez votre réponse, car personne n’est parfait, pas même les personnes qui sont devant vous.

 Je suis parfois impatient quand je constate que certains de mes collègues sont plus lents ou moins organisés, surtout lorsque cela ralenti le travail. Cependant, au fil des années, j’ai appris à être plus tolérant. Donc, quand c’est approprié, j’offre mon aide. Sinon, je m’avance dans d’autres dossiers ou je prends certaines initiatives comme concevoir des outils de travail ou me perfectionner avec des formations gratuites en ligne. J’ai compris que chacun travaille à son rythme et à sa façon. Mes stratégies font en sorte que mes rapports avec mes collègues sont professionnels, respectueux et cordiaux. »

3) Pourquoi devrions-nous vous embaucher plus qu’un autre candidat?

Ne cédez pas à la tentation de dire que vous êtes la meilleure personne pour le poste. Vous n’avez pas rencontré les autres candidats et vous ne pouvez pas être à ce point certain que personne d’autre ne peut répondre au besoin de l’employeur.

Cette question est une opportunité de bien terminer l’entrevue. Je dirais même qu’elle vous donne un certain pouvoir quant à la suite du processus. Pour y répondre, demandez-vous ce que vous aimeriez que l’employeur retienne de votre candidature. Revenez sur vos principales compétences reliées au poste : expérience, formation, perfectionnement, connaissances, etc.

Si vous réalisez que vous n’avez pas parlé de certaines connaissances ou réalisations importantes, c’est le moment de les nommer. Ces ajouts joueront en votre faveur! Si le recruteur a besoin de trancher entre plusieurs candidatures, les éléments notés à cette question l’aideront dans sa réflexion.

« Comme mentionné, je possède plus de 5 ans d’expérience comme commis-comptable. Comme vous le savez, mes expériences m’ont amenée à effectuer le cycle comptable complet, la conciliation bancaire, le traitement de la paie et la production des déclarations de revenus. Je détiens également la formation que vous recherchez, soit une attestation d’études collégiales en comptabilité informatisée. De plus, comme demandé dans l’offre d’emploi, je maîtrise les logiciels Acomba, Sage 50, Excel et je travaille efficacement avec Word, PowerPoint et Outlook. Je suis rigoureuse et autonome en plus de faire preuve d’une grande adaptation ainsi que d’une facilité à travailler sous pression. J’ajouterais que je possède un bel esprit de collaboration puisque j’aime travailler avec les gens, je m’entends bien avec mes collègues et j’aime l’efficacité d’un travail en équipe. De plus, je qualifie mon niveau d’anglais d’intermédiaire-avancé et je poursuis actuellement un cours de conversation anglaise. »

4) Quel salaire vous conviendrait?

Même si cette question donne bien des maux de tête, c’est normal qu’un employeur vous la pose et il s’attend à ce que vous lui fournissiez un chiffre. Généralement, cela lui permet d’évaluer si vos attentes salariales correspondent à son budget.

Si l’échelle salariale est inscrite dans l’offre d’emploi, votre réponse devra tenir compte de vos compétences, de vos années d’expérience en lien avec le poste et de l’entreprise où vous postulez. Un salaire au gouvernement sera différent de l’entreprise privée (selon la taille, le chiffre d’affaires, la vocation, etc.) ou d’un organisme communautaire. Évitez de faire une demande ferme, démontrez plutôt de la flexibilité. N’oubliez pas que les années d’études comptent parmi les années d’expérience.

Si vous ne connaissez pas l’échelle salariale, pour bien répondre, il est préférable de faire un travail de recherche au préalable. Je vous conseille de consulter des ressources en ligne (Neuvoo, Glassdoor, Institut de la statistique, guide salarial de Randstad) et les membres de votre réseau. Ces recherches vous permettront de connaître les tendances salariales sur le marché.

« J’ai évalué le marché en ce qui concerne cette question. Ne connaissant pas vos politiques de rémunération et compte tenu de mon expérience, de mes compétences, de mes connaissances et de ma formation, j’aimerais un salaire à partir de 70 000 $. Sachez que je suis flexible et que je ne souhaite pas être écartée pour une question de salaire, par contre si votre choix s’arrête sur moi, je suis certain que nous pourrons en discuter et arriver à une entente! »

5) Quelle est votre principale qualité?

La meilleure façon de donner une bonne réponse est de se préparer. Pensez à trois ou quatre qualités que vous possédez et qui sont pertinentes pour le poste et trouvez un exemple pour chacune d’elles.

Bien entendu, il ne s’agit pas seulement d’énumérer les qualités que vous avez choisies de faire valoir, il est primordial de les appuyer avec des exemples. Donc, si vous dites que vous êtes débrouillard, il faut démontrer concrètement que vous êtes effectivement une personne qui se débrouille bien. Ainsi, la réponse donnée sera complète et professionnelle.

« J’ai suis une personne très organisée et je gère mes priorités en fonction de l’importance et de l’urgence de chaque tâche. Chaque vendredi, je planifie mes tâches pour la semaine suivante dans un logiciel et chaque jour je fais un suivi de ce que j’ai réalisé et du reste à faire. »

6) Pourquoi voulez-vous travailler dans notre entreprise?

La clé pour répondre à cette question repose sur ce que vous savez de l’entreprise. Est-ce qu’elle est positionnée stratégiquement dans son marché? Est-elle en forte croissance? Est-ce que ses produits ou ses services sont d’une qualité exemplaire? Est-ce que c’est sa culture ou ses valeurs qui vous rejoignent? Si vous vous êtes posé les bonnes questions avant de postuler, la réponse devrait être claire pour vous. N’hésitez pas à faire l’éloge de l’entreprise et à démontrer clairement votre intérêt envers le poste et l’organisation.

« J’ai lu sur votre site Internet que vous êtes en croissance et que vos services de […] répondent à une demande qui ne cesse de grandir auprès de la population.

J’ai aussi lu que vous accordez de l’importance à la santé et au bien-être de vos employés. D’ailleurs j’ai été amusée de voir vos photos d’équipe lors du Défi Entreprises de cette année! Je comprends aussi que vos valeurs d’inclusivité, de professionnalisme et d’engagement sont au coeur de vos actions dans votre secteur. Je me reconnais dans vos valeurs, mais aussi dans le fait que votre mission respecte l’environnement. »

7) Quelle est votre plus grande réalisation professionnelle?

Connaissez-vous la méthode STAR? C’est là qu’elle entre en jeu. Pour bien répondre, vous devez avoir préalablement identifié une réalisation professionnelle de la quelle vous êtes fier et la présenter ainsi :

  • Situation : donnez une brève description du contexte (qui, quoi, quand, où, comment).
  • Tâche : détaillez la ou les tâches exécutées, en soulignant les contraintes ou défis particuliers.
  • Action : décrivez les actions réalisées et les mesures prises afin d’accomplir ces tâches, en mettant en valeur les compétences utilisées.
  • Résultat : concluez en présentant les résultats de vos efforts, si possible avec des données concrètes, quantifiables (ex. : nombre de personnes rejointes, % d’augmentation du chiffre d’affaires, etc.).

« Lors de mon dernier emploi, j’ai mis en place un nouveau système de gestion des dossiers clients. J’ai analysé les besoins de l’organisation et les différents logiciels disponibles. J’ai par la suite évalué la meilleure option en fonction de nos besoins et de notre budget. Nous avons intégré le logiciel dans nos procédés quotidiens et à mon départ c’était toujours celui utilisé pour la gestion des dossiers clients. Cela a permis à toute l’équipe de réduire le temps de gestion tout en assurant un suivi plus efficace entre les conseillers et avec les clients. »

8) Pourquoi avez-vous quitté votre dernier emploi?

En vous posant cette question, le recruteur veut savoir si vous avez rencontré des difficultés particulières dans un emploi précédent qui pourraient se reproduire si vous êtes engagé.

Si ce n’est pas le cas, il se peut que vous ne soyez plus à l’emploi de votre dernier employeur pour des raisons de fin de contrat, de restructuration, de manque de travail ou même de fermeture de l’entreprise. Dans un cas contraire, pour répondre, tenez-vous-en aux règles de base, c’est-à-dire : ne pas trop entrer dans les détails, ne pas critiquer un ancien employeur et ne mentionner que les raisons qui vous sont favorables.

J’ai eu l’impression que j’avais fait le tour du jardin comme on dit. Mes compétences n’étaient pas utilisées à leur maximum et je me suis rendu compte que je ne pouvais plus évoluer au sein de l’entreprise. J’étais face à une décision à prendre…

 9) Je remarque dans votre CV que vous semblez avoir vécu une période sans emploi, qu’avez-vous fait durant cette période?

Il se peut que vous ayez un « trou dans votre CV », et ce, pour diverses raisons (santé physique, psychologique, famille, voyage, etc.). Lorsque vous répondez à ce genre de questions, tentez de démontrer que vous êtes resté actif.

En effet, vous avez peut-être amélioré certaines de vos connaissances, fait du bénévolat, été un aidant naturel, aidé votre entourage ou même avoir assumé des responsabilités familiales.

 « Entre 2010 et 2017,  j’ai fait le choix d’assumer des responsabilités familiales.  Vous vous doutez bien que j’ai occupé plusieurs fonctions : planificatrice de l’agenda, infirmière, chauffeuse de taxi, banquière, psychologie, organisatrice d’activités éducatives et ludiques en tout genre ».

Un mot sur le rôle du recruteur

Lorsque vous êtes en entrevue d’embauche, vous analysez sûrement les éléments autour de vous pour déterminer si l’emploi et l’entreprise vous conviennent vraiment : ambiance, personnalité des recruteurs, style de bureaux, réponses des recruteurs à vos questions, etc.

Si vous êtes en mode analyse, n’oubliez pas que vous êtes évalué vous aussi. En d’autres mots, tout au long de l’entretien, le recruteur vous pose des questions qui l’aideront à faire des liens entre votre personnalité, vos compétences et ses besoins d’embauche. Ensuite, il se servira de vos réponses afin de définir votre profil qu’il présentera aux décideurs lors du processus de sélection finale. C’est pourquoi nous vous conseillons de moduler vos réponses en fonction des compétences clés de votre parcours professionnel, de donner des exemples concrets et de faire un lien entre votre parcours et les besoins identifiés par l’entreprise.

 

La dernière clé : la préparation!

Pour faire diminuer le stress et assurer une performance optimale en entrevue, la clé a toujours été et demeurera la préparation! Cette dernière vous permettra non seulement de démontrer votre professionnalisme et vos compétences au recruteur, mais une préparation optimale vous permettra aussi de poser des questions pertinentes qui vous permettront de déterminer si l’entreprise et le poste sont les bons pour vous.

Chez GIT, nous utilisons les simulations d’entrevues pour optimiser votre préparation, en vue de décrocher l’emploi qui vous rendra heureux. Ces rendez-vous sont souvent gratuits, appelez-nous pour valider votre admissibilité.

Julie Gosselin - conseillère en emploi

Julie Gosselin
Conseillère en emploi